> Biographie
> Album photos
> Revue de presse
> Liens
> Comment me joindre
Accueil | Calendrier | Résultats/Performances | Équipe | Distinctions | Implications | Partenaires
Vous êtes ici:    Accueil arrow > Biographie
Biographie

Sport : Athlétisme fauteuil roulant
Spécialité : 800m, 1500m, 5000m, marathon
Lieu d'entraînement : Université de Sherbrooke
Entraîneur : Jean Laroche
Club : Club Athlétisme de Sherbrooke
Classe : T4

 Diane est née le 9 janvier 1971 et a vécu son enfance sur une ferme, dans une petite localité près de Rimouski appelée Lac-des-Aigles. Septième enfant d'une famille de huit, cinq garçons et trois filles, Diane se démarque par sa témérité et son goût de l'aventure.

Dès son plus jeune âge, Diane suit les traces de ses cinq frères aînés, tous aussi sportifs les uns que les autres et est rapidement initiée aux sports pratiqués par ces derniers, en particulier la balle-molle et le ballon-balai. Dès son entrée au secondaire, elle développe un intérêt marqué pour plusieurs sports tels que le basket-ball, le badminton, le ski alpin, le tennis et particulièrement le hand-ball; elle pratiquera d’ailleurs cette discipline jusqu'à sa dernière année du secondaire.

C'est à l'âge de 17 ans qu'un bête accident de véhicule tout terrain la privant de l'usage de ses jambes, vient freiner ses élans pendant une courte période de sa vie. Par contre, un an plus tard, son goût de l'aventure ne s'étant pas éteint, elle décide de quitter le Bas-St-Laurent pour venir s'établir en Estrie. C'est à ce moment qu'elle se lance dans la discipline qu'elle pratique présentement, soit la course en fauteuil roulant.

D’une nature plutôt active, fonceuse et audacieuse, Diane a choisi de se prendre en main et d’aller de l’avant afin de développer pleinement son potentiel.  Sa détermination et sa témérité roulant à plein régime, elle repousse limites et embûches qui osent croiser sa route. À preuve, elle travaille depuis maintenant 11 ans en tant qu'adjointe avec l’Équipe Bérubé-Toutant, courtier immobilier agréé ROYAL LEPAGE ÉVOLUTION, puis elle performe dans sa discipline sportive avec toutes les exigences que cela comporte.

Déjà en 1994, elle devient membre de l'équipe nationale. Depuis ce jour, elle a représenté dignement le pays aux grandes manifestations nationales et internationales dont les Jeux Paralympiques d’Atlanta et de Sydney ainsi qu'Athènes 2004 où elle a remporté deux médailles de bronze, respectivement aux 400 m et 1500 m. De plus, Diane obtient la quatrième place à ses premiers Jeux Olympiques à Athènes, lors de l’épreuve de démonstration (800 m).

En plus des compétitions sur piste d’athlétisme, Diane participe depuis des années à différents marathons un peu partout dans le monde.  Des marathons de Boston, New York, en passant par les marathons au Japon, en Afrique du Sud et en Suisse, Diane détient la meilleure performance canadienne sur cette distance depuis plusieurs années.

En 2006, Diane rapporte sa première médaille (bronze) aux Jeux du Commonwealth à Melbourne, Australie, alors qu’elle en est à sa seconde participation. En septembre de la même année, se sont tenus les Championnats du monde à Assen, en Hollande; Diane rapporte aux pays trois médailles dont le bronze au 5000 m et l'argent au 1500 m; elle y obtient par surcroît le titre de championne mondiale sur le marathon.

En 2007, en plus de plusieurs bonnes performances durant toute l'année, celle-ci fut marquée par deux nouveaux records canadiens, respectivement au 5000 m et au marathon.


« Médaille d'or blanc »

Au mois de septembre 2008, ont lieu les Jeux Paralympiques à Pékin en Chine. Lors de cette compétition, Diane subit une injustice inimaginable; du jamais vu jusqu'à ce jour. En effet, lors de la finale du 5000 mètres en fauteuil roulant, Diane remporte la médaille d'or… pour ensuite la perdre en raison d'un protêt déposé par 3 pays, à la suite d'un carambolage impliquant plusieurs participantes de la finale.

La décision finale du comité d'appel fût donc d'annuler les résultats de la course originale et de reprendre celle-ci quelques jours plus tard… avec toutes les conséquences sur le programme déjà très chargé de Diane, sans parler des répercussions au niveau de sa préparation psychologique.

À l'origine, la course n'aurait jamais dû être reprise, car les chutes lors de compétions en fauteuil roulant ne sont pas rares. Jamais les courses ne sont reprises, et ce, tout sport confondu.

Cependant, le problème majeur avec cette décision, c'est qu'elle a été prise APRÈS la cérémonie des médailles. Il y aurait eu, semble-t-il, un manque de communication entre le comité des protêts et celui des remises de médailles.

Donc, après avoir remporté la course devant plus de 90 000 spectateurs (sa première médaille d'or à vie aux Jeux Paralympiques), être montée sur la plus haute marche du podium, avoir reçu sa médaille, ses fleurs, entendu l'hymne national de son pays, etc., Diane apprend, quelques minutes plus tard, que la course doit être reprise !

Diane passe alors d'un moment de gloire à une déception profonde. Une injustice incroyable, un geste inhumain. La course est reprise et Diane termine la course en 2e position, à un centième de seconde de la médaille d’or…

Durant ces jeux, Diane remporte 2 autres médailles de bronze, aux 400 et 800 mètres.

Ces jeux furent les plus beaux pour Diane mais ô combien les plus difficiles à vivre émotionnellement.

2009, année post-paralympique. Diane participera à plusieurs marathons ainsi qu’à quelques compétitions sur piste. Elle se prépare présentement pour les prochains jeux du Commonwealth qui se dérouleront à Delhi en Indes à l’automne 2010.

 
 
Nouvelles | Actualité
 

Banniere GlobalExcel 

Banniere Quatral

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reportage sonore
Cliquez ici pour écouter l'entrevue audio

Diane roy en action